Cyril VIENNOT, Triathlète Longue Distance

12/05/2015

Nouveau site internet

posté à 02h18

Bonjour,
Désormais vous pourrez retrouver toutes les news, résumés de courses, photos, etc... Sur mon nouveau site. (copiez l'URL ou cliquez sur le lien en bas...)
http://www.cyril-viennot.com/
Merci Gaël Mainard pour le travail, il y a passé pas mal de temps

Et surtout n'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour rester informé!

Cyril

 

Nouveau site


24/04/2015

Retour sur l'Afrique du Sud, et suite des opérations

posté à 14h35

Trois semaines et demie après la course, il est temps de revenir sur l'Ironman d'Afrique du Sud ! Une course où je termine à une « acceptable » 8e place, mention « assez bien » pourrait-on dire !

En natation je n'arrive pas à accrocher le premier groupe, donc je me place en 2/3e position dans le 2e groupe. Je suis le rythme en étant appliqué mais j'ai déjà connu des natations beaucoup plus difficiles. Et lorsque l'on s'extirpe de l'eau, je suis donc surpris de voir quelques bons nageurs comme Fraser Cartmell ou Matt Trautman. Ca rassure.

Après une transition bien négociée, on part en vélo sur un rythme moyen, impulsé par Bart Aernouts. Mais mes watts sont assez basses pour un début de parcours, et je décide de passer devant. Sur les 70 premiers km je fais la majorité du travail pour rentrer sur le groupe de chasse, qui comprend Llanos, Diederen, Rana, etc... Mais lorsque nous effectuons la jonction je commence à ressentir des signes de fatigue. Bon, là je me dis que ça va être long.
Dans le 2e tour je suis de moins en moins bien. Je tente d'oublier la douleur, mais les watts ne mentent pas ! Je suis surpris lorsque nous reprenons Bertrand car notre rythme a fortement baissé par rapport au premier tour, et je me dis qu'il doit lui aussi vraiment être mal...
Dans les 40 derniers KM je bascule progressivement du mode « coursier » à celui de « cyclotouriste » au fur et à mesure que mes concurrents du jour me lâchent, et que les jambes durcissent ! La fin du vélo est assez misérable, avec une puissance et (par la force des choses) une motivation très basses ! Là je sais qu'il faut enquiller 42km à pied alors que je ne suis plus vraiment dedans, mais pas le choix. En plus je commence à avoir mal au ventre...

La transition est à l'image de la fin du vélo. Je « croise » Sylvain dans la tente et je suis là encore étonné... Je ne suis pas le seul à avoir eu du mal sur la fin du vélo apparemment ! J'enfile les manchons BV Sport... A l'envers ! Bon, je les enlève, les replace correctement, et hop, c'est parti.
Le premier 10km est poussif : quelques passages marchés, un « arrêt aux stands » pour une vidange... (important paraît-il pour ne pas serrer le moteur!) Je suis encore dans les 10 mais bizarrement je n'y crois plus trop, je ne suis plus ultra motivé. 46 min plus tard, j'attaque le 2e 10km et je fais un rapide calcul : ça craint ! Puis les jambes reviennent un peu, et même beaucoup, avant que mes cuisses ne me rappellent à la dure réalité du jour vers le 25e km. A ce moment-là, je suis déjà 8e et je me dis que ce serait pas mal de conserver ce classement, vu le plateau présent et les sensations du jour. Et ce sera chose faite au final...

Bon évidemment certains diront que c'est une belle place, mais sincèrement, les watts en vélo ne sont pas terribles, le temps marathon est moyen, donc je ne peux pas dire que je suis satisfait. Et puis bon, on s'habitue à faire de grosses perfs, et ensuite on voudrait en refaire à chaque fois ! Après ce qui est rassurant c'est que j'arrive à limiter la casse quand-même.

Enfin ce qui est positif c'est que j'ai bien travaillé avant cette course, donc que j'espère pouvoir en tirer les bénéfices et faire beaucoup mieux la prochaine fois. En tout cas, même en ayant marqué beaucoup de points au KPR avec ma 5e place à Hawaii, il fallait finir un Ironman pour pouvoir aller à Kona, et ça c'est fait.

Le dimanche d'après, même si les jambes étaient un peu lourdes, j'ai participé au triathlon S organisé par mon club à Beauvais. Au final je remporte la course, ça fait toujours plaisir ! Puis le 11 Avril, direction Calella pour deux semaines de stage au soleil en Espagne avec GM-tri. De quoi préparer les futures échéances dans de bonnes conditions, même si la remise en route a été un peu difficile !

Prochaine course le 10 mai avec le 70.3 du Vietnam.
A bientôt !

 

Résultats IM AFS


26/03/2015

Ironman South Africa me voilà!

posté à 04h07

Dans trois jours, je serai au départ de l'Ironman d'Afrique du Sud. Et avec le dossard n°1 s'il vous plaît ! Quand on voit la start list, c'est très flatteur, mais je suis loin d'être celui qui a le plus beau palmarès au départ de cette course ! (je mets le lien vers la start list ci-dessous pour les curieux...) La course promet d'être dense, le plateau est tout simplement monstrueux, et il faudra être très en forme pour espérer rentrer dans le top 5.

Mais j'espère en avoir les moyens. La préparation s'est bien passée, et les sensations sont plutôt correctes pour un mois de Mars.
Ce matin, je quitte la Réunion, où j'ai eu la chance de passer ces onze derniers jours. Ce devrait être un avantage pour dimanche, car cela m'a permis de m'habituer à la chaleur, et c'est peu dire ! Je crois même que je risque de trouver le climat un peu frisquet à Port Elizabeth par rapport à celui de l'île intense...
En plus de profiter d'un un climat favorable, les paysages ici sont magnifiques. (c.f. La petite photo pour avoir un aperçu) Le revêtement des routes est parfait, il y a des stades et des piscines de 10 couloirs partout, bref, des conditions idéales pour s'entraîner. Et même à 6h du matin, pas la peine de réfléchir à la tenue à enfiler : short/t-shirt ou débardeur obligatoires ! Le retour en France va faire mal je pense...
Bref, je remercie les membres du Club Triathlon, qui m'ont accueilli chaleureusement. A l'année prochaine ?...

Concernant la course, cette année, tous les pros porteront un GPS en vélo et à pied donc le suivi live sera facilité. Pas besoin de s'énerver sur la touche F5 pour avoir les pointages ! RDV sur le site Ironman , comme d'habitude. Départ 6h30 pour les pro hommes.

A bientôt !

P.S. J'ai mis pas mal de photos du séjour sur ma page Facebook pour ceux que ça intéresse...

 

Start list


17/02/2015

Next race : Ironman d'Afrique du Sud

posté à 14h46

La suite de la saison se précise. Enfin, me direz-vous ! Je me suis décidé il y a un peu moins de deux semaines pour l'Ironman d'Afrique du Sud, le 29 Mars prochain. Au début j'étais hésitant car c'est un P4000, (le nombre de points au KPR pour le vainqueur) ce qui signifie que le plateau sera forcément dense, et comme je n'ai pas particulièrement besoin de points supplémentaires cette année pour aller à Hawaii, j'aurais bien opté pour une course un peu moins relevée.

Pourquoi cette course alors ? Principalement parce qu'un club Réunionnais, Le Club triathlon, m'a proposé de venir passer quelques jours sur leur île pour participer au stage qu'ils organisent du 16 au 22 Mars. J'aurai donc la chance de me préparer au chaud, au soleil, et accessoirement de découvrir cette île ! Et comme ça me rapproche de l'Afrique du Sud, ça a fait pencher la balance... Donc si vous aussi vous êtes intéressés par le stage, et par le triathlon et duathlon M qui sera organisé pour clôturer la semaine le dimanche 22 Mars, je vous mets le lien ci-dessous.

Actuellement je suis en stage en Espagne à Calella, avec GM-Tri-Org, et après déjà 10 jours à accumuler les bornes et les séances de rythme, les sensations commencent à revenir. De bonne augure pour la suite...

A bientôt.

 

Les détails du stage


27/01/2015

Reprise des hostilités

posté à 08h35

Cela fait un moment que je n'avais pas donné de nouvelles... Après Hawaii il y a eu une bonne coupure, et donc pas grand chose à raconter... Bon, ok, un peu la flemme aussi.

La période « creuse » a été l'occasion de pérenniser certains partenariats, et d'en signer quelques autres... Et donc désormais, à l'entraînement comme en compétition, je serai équipé de lunettes de soleil EKOI, que je remercie de sa confiance. Et concernant la partie natation, je porterai désormais une combinaison néoprène HUUB, modèle Archimede 2. La particularité est qu'on peut choisir la répartition de l'épaisseur du néoprène : 3mm sur le tronc et 5mm sur les cuisses (pour les faux nageurs comme moi) ou 4mm partout. Si ça pouvait me faire gagner 2/3min sur un Iron, ce serait parfait !

Sinon concernant le mois de Novembre, comme chaque année, il y a eu les interclubs de natation, à l'arrache comme d'habitude, après une reprise très en douceur. Puis le run&bike de Beauvais, à peu près sur le même thème, sauf qu'on souffre un peu plus longtemps ! Nous finissons 3e avec mon coéquipier , Dan. Et ensuite il a quand même bien fallu que je recommence à m'entraîner un peu plus sérieusement !

Et donc, quoi de mieux pour se motiver à aller borner qu'une petite compétition ? C'est ce que je me suis dit en décembre quand je me suis inscrit au 70,3 d'Afrique du Sud. Ca a marché certaines fois, d'autres ça n'a pas suffi à me motiver... Bon, soyons réalistes, je savais que ce serait difficile. Et ce le fut ! Je termine 4e de la course, assez loin du premier.

Heureusement, début décembre j'avais passé une semaine à Perpignan chez un pote et on a bien roulé. Mais c'est peu, et j'ai conscience que la forme est loi d'être au top. Malgré tout, avant la course, comme Jean-Claude on se dit toujours que sur un malentendu ça peut passer. Mais là, non ! Mais bon, je me satisfait quand même de cette place... Après tout, au regard de ma préparation, courte, et ponctuée d'une semaine au ski (et sans entraînement) ce n'est pas si mal.

East London n'est sans doute pas la plus belle ville d'Afrique du Sud, mais ça fait quand même du bien de se balader pendant quelques jours en short/T shirt au bord de l'océan ! Et la course est très bien organisée, les gens très sympas, et le parcours vélo me correspond plutôt bien normalement.
En natation, les conditions étaient particulièrement difficiles : eau à 16/17 degrés, des rouleaux jusqu'à la première bouée, des grosses vagues ensuite... Et je n'ai pas très bien dompté les éléments ! Je sors à environ 1min30 des trois premiers, je rattrape Bart Aernouts juste avant de sortir de l'eau...
On part ensemble en vélo et il imprime un sacré rythme, bien décidé à rentrer sur les fuyards. Je suis tant bien que mal, mais je passe devant quand il le faut pour ne pas « ratonner » même si c'est dur. Au bout de 30min je le laisse même un peu filer et je le rattrape quelques kilomètres plus loin. Nous revenons à moins d'1min de la tête, mais les jambes commencent à être dures, et celles de Bart aussi semble-t-il ! Sur le retour nous baissons de rythme, et je suis devant les 2/3 du temps malgré les watts de plus en plus bas...
Et dès le début de la course à pied le bitume me donne l'impression d'être aimanté ! Il m'attire... Ou alors j'ai marché dans la colle, je ne sais pas trop... La chaleur est écrasante et le vent bien présent. Bart me lâche assez vite, et on fait demi-tour après moins d'1km, et je croise mes poursuivants. (ils sont deux à environ 2min) Je me dis que si je continue sur ce rythme ça va être compliqué de rester 4e.
Finalement au bout de 5km ça revient un peu et je garde ma place jusqu'à l'arrivée. Le temps n'est pas très flatteur, mais déjà j'aurai réussi à ne pas exploser (il faisait plus de 30°C à pied) et à faire un vélo correct, ce qui n'est pas si mal en cette période !

Mais bon les objectifs sont bien plus tard dans la saison, et cette course ne servait que de « test » pour orienter la suite du travail. Pour le reste des réjouissances, je ferai un Ironman assez tôt dans la saison pour assurer la qualification pour Hawaii,(j'hésite encore sur la destination) puis deux «  half » en mai : le Challenge Rimini le 24 mai, et un autre plus tôt qui reste à déterminer. Ensuite viendra le triathlon de Beauvais format half le 21 Juin. (en relais pour moi normalement, si je suis retenu pour le championnat du Monde longue distance ITU qui a lieu la semaine d'après...) Enfin, les Mondiaux si tout va bien, fin Juin.
Et ensuite, rien n'est encore fixé, d'ici là il peut se passer plein de choses !

Et j'en profite pour vous souhaiter une bonne année 2015! (oui oui, il est encore temps)
A bientôt.

 

Les résultats




» Consulter les archives

RSS