Cyril VIENNOT, Triathlète Longue Distance

12/10/2011

15e au Ford Ironman World Championship!

posté à 05h06

Levé 3h15, course à 6h30... Petit déjeuner rapide, connexion express sur internet pour un dernier contact avec ma copine restée en France, préparation des affaires de course... Et 500m à pied pour arriver au marquage à 4h45. Puis tout va assez vite pour me retrouver à l'échauffement dans l'eau avec les autres pros, je suis tendu comme jamais, impressionné par l'enjeu et la difficulté de l'épreuve qui nous attend. Départ style grand prix ; le fait de nager en mer provoque beaucoup de mousse, et c'est assez dur de s'orienter. Au bout de 300m environ je vois passer Patrick Vernay à côté de moi, et je me mets dans ses pieds. Je ne les quitterai plus, malgré des crampes aux orteils à la fin de la partie natation qui m'empêchent de battre correctement des pieds... Bien sûr pas question de s'arrêter ! Je sors de l'eau assez confiant, et j'ai hâte de savoir quelle est ma place.

La transition est effectuée correctement, et je repars avec Patrick Vernay et Ronnie Schildknecht... Nous restons ensemble pendant une dizaine de kilomètres, le temps de croiser les autres concurrents au bout de kuakini Highway et de compter les places... Je suis 39e, et assez loin, ça commence mal ! Mais je sais que je ne peux pas me permettre de faire de gros efforts pour recoller donc il faut faire avec. Puis Weiss passe, mais je sais qu'il ne faut pas essayer de suivre... Puis Gohner, et là on accélère. Peu après Patrick Vernay lâche, je me replace à distance de Gohner... Il me ramène sur un autre concurrent et un peu plus loin il part seul... Puis Ogden revient à son tour à notre hauteur, et nous emmènera comme ça jusqu'à 45kms du terme. Entre temps on a repris quelques personnes, comme Jammaer et Zeebroek, qui n'ont pas « accroché », et Raphael qui lui relance régulièrement l'allure. Là je craque, et je suis contraint de lever le pied. Dès lors je sais que le retour va être difficile car j'ai repoussé ce moment au maximum et je suis un peu cuit. Je me force à mouliner et prends mon mal en patience. Je ne suis pas mécontent d'arriver au parc, j'ai reperdu quelques places...

Après une transition efficace mais assez cool, je repars enduit de crème solaire (merci aux bénévoles!) et il va en falloir... le verdict tombe lorsque j'arrive au niveau de mes parents : je suis 35e à 15min de la 20e place ! Je ne baisse pas les bras pour autant, je pense à mes proches, en me disant qu'ils vont être déçus, mais j'essaye de me dire qu'un top 30 c'est quand même pas mal... Je n'ai pas la sensation de courir très vite, mais je commence à reprendre mes partenaires vélo du jour... Au bout d'Ali'i Drive je dois être 32e, et j'accélère un peu. Je me sens bien, et en repassant devant le parc (km 15 environ) j'apprends que je suis encore à 13min de la 20e place... Je dois être 27e environ et je commence à penser que je peux me rapprocher du top 20. La montée de Palini Road fait mal, la Queen K est brûlante, et je temporise un peu... L'aller en direction d'Energy Lab est interminable, mais devant moi ça semble c raquer pas mal... Une personne me dit que sur les 20 premiers elle en a vu 8 marcher ! Aux abords d'Energy Lab je croise Alexander, c'est sympa de pouvoir un peu suivre ce qui se passe devant ! Puis je compte jusqu'à 19, ma place à ce moment de la course. Le retour sur la Queen K est difficile, je sens les crampes aux ischios monter, mais je vois aussi quelques concurrents en perdition au loin... A partir de là, à chaque fois que je reprends une place je me que c'est génial, que je suis en train de faire quelque chose de bien, et ça me fait oublier la difficulté. Je reprends le dernier concurrent devant le parc à vélo, il est presque à l'arrêt. Il ne reste alors qu'1,5km et je peux les savourer, profiter du public, et relâcher un peu l'allure.

Concernant l'organisation générale, elle est de grande qualité, rien n'est laissé au hasard. Et, chose assez rare, deux membres de la famille de chaque athlètes peuvent accéder à l'aire d'arrivée. Les bénévoles sont sur-motivés, ils hurlent à chaque ravitaillement à pied, ou lorsque vous attrapez un bidon en vélo. Il y a beaucoup de monde sur les 5mkms autour du parc. Même si l'espace autour du parc est assez restreint, c'est vraiment une belle course.

Voilà, j'ai du mal à réaliser ce que je viens de faire. Quand je me revois il y a deux ans, je ne me serais vraiment pas vu finir 15e à Hawaï... A vrai dire j'hésitais encore à me lancer sur la distance IRONMAN...

Concernant la suite du séjour, pas de répit puisque les journées de visites s'enchaînent, avec des paysages époustouflants ainsi que des plages dignes des plus belles cartes postales. Big Island est vraiment une destination touristique idéale. (j'ai ajouté quelques photos dans le dossier « hawaï ») D'autant que la population locale est aux petits soins avec les touristes, cela nous est arrivé par exemple plusieurs fois de ne pas avoir le temps d'ouvrir notre guide touristique, car une personne se proposait de nous aider en constatant que nous étions étrangers. Encore quelques jours sur place et il sera temps de rentrer et revenir à la vie « normale » !

Merci à tous ceux qui m'ont envoyé des messages d'encouragements et de félicitations via ce site.
A bientôt.

 

Article de L'Equipe


Autre news:
12/05/2015 : Nouveau site internet
24/04/2015 : Retour sur l'Afrique du Sud, et suite des opérations
26/03/2015 : Ironman South Africa me voilà!
17/02/2015 : Next race : Ironman d'Afrique du Sud
27/01/2015 : Reprise des hostilités
16/10/2014 : Ironman Hawaii
22/09/2014 : Championnat du Monde ITU longue distance
17/08/2014 : Retour sur l'IM UK, le M d'Embrun, la qualif aux Monde...
19/07/2014 : IM UK, Championnat de France LD, etc...
13/06/2014 : Le vélo, check... Reste à bosser la nat et la course à pied!


» Consulter les archives

RSS