Cyril VIENNOT, Triathlète Longue Distance

17/08/2014

Retour sur l'IM UK, le M d'Embrun, la qualif aux Monde...

posté à 12h25

Bonjour,

Il s'est passé pas mal de choses ces derniers temps pour moi, il est temps que je mette quelques news sur ce blog ! D'ailleurs c'est assez long, désolé pour ceux qui n'auront pas le temps de tout lire ! Et pour ceux qui voudraient avoir des news plus régulières, des photos, etc... Il y a ma page Facebook.

En premier lieu, je dirais que ce fut long, ce fut dur, mais au final ce fut quand même assez jouissif ! Je parle bien entendu de l'Ironman de Grande Bretagne que j'ai remporté le 20 juillet. C'est ma première victoire sur Ironman, et après toutes mes péripéties hivernales et une course assez moyenne aux France, ça fait vraiment plaisir.
Je m'étais promis de ne pas y retourner après ma disqualification là-bas en 2012, mais bon... Stratégiquement, la course étant coincée entre plusieurs Ironman prestigieux, dans une période où il y avait beaucoup de courses, c'était assez idéal pour espérer avoir un plateau d'athlètes assez amoindri. Vu les circonstances, si je voulais avoir une chance d'aller à Hawaï, il me fallait terminer sur le podium, donc impossible de faire la fine bouche sur la destination ! Dans les faits, au départ les plus dangereux me semblaient être Mike Aigroz et Axel Zeebroek.

Voici ma course en résumé. J'ai assez moyennement bien nagé, je sors à environ 4'30 de la tête mais assez frais au moins. En effet comme je n'ai pas réussi à accrocher le groupe Aigroz, je suis resté au chaud dans les pieds des poursuivants, sans trop forcer et sors 7ème de l'eau. En vélo je me sens bien, et j'essaye de ne pas trop en mettre, surtout dans les parties montantes, pour ne pas exploser. Les watts sont bons, voire trop hauts, mais je n'ai pas l'impression de m'enflammer. Bilan après 3h de course, je suis encore assez bien, et j'ai 303w de moyenne. J'ai perdu moins d'une min sur le leader et je suis 2e. Je sais que si je tiens ces watts je vais faire un très très bon vélo. Et malgré une petite baisse sur la fin, je pose le vélo à 1'40 de Zeebroek, et avec une confortable avance sur le 3e. Reste le marathon, et comme mes dernières courses ne me poussent pas à l'optimisme, je pars prudemment. Je navigue autour de 2min de retard pendant 20km. Je me sens bien, et je commence à me dire que ça va finir par le faire ! Et au 25e km environ je prends la tête, mais je reste concentré car c'est encore long et parce que ça revient fort derrière. Au début du dernier tour, soit à environ 10km de la fin, j'ai encore 5'30 d'avance sur Skipper , et je sais qu'à ce stade il ne pourra plus me reprendre sauf gros gros accident (d'ailleurs les écarts à l'arrivée seront plus faibles que prévu et le plateau aura été plus dense que je ne l'aurais imaginé). Mais cette dernière boucle est très pénible, sans doute à cause du manque de préparation. (celle-ci s'est quand même résumée à 3 mois quasiment jour pour jour)
Je prends le temps de savourer la dernière ligne droite, car ce moment restera longtemps gravé dans ma mémoire. Je suis très satisfait, mais finalement pas forcément au regard de l'accident que j'ai subi, mais plutôt au regard des efforts que j'ai dû fournir pour remonter la pente. Ca paye, et ça fait du bien !

Car il ne faut pas se leurrer, contrairement à ce que j'ai pu lire sur internet après cette victoire, je tiens à dire que pour moi seul le travail paye. Ce que certains ont appelé du « repos », soit un bon mois à ne pas pouvoir sortir du lit sans aide extérieure pour commencer, puis des semaines à regarder la télé et jouer à la Xbox, ne m'a sans doute pas permis de gagner cette course. Par contre les séances de piste à souffrir derrière Victor, les sorties vélo et course à pied dans des états de fatigue assez avancés, et les semaines à plus de 20km de natation, peut-être. Et il reste du travail car la natation et la course à pied n'ont quand même pas été parfaits. Mais bon, la qualif pour l'Ironman d'Hawaï le 11 Octobre est en poche, avec une seule course en 2014 sur le circuit, c'est l'essentiel !

A noter que quelques-uns de mes à priori ont été mis à mal sur ce séjour britannique. En premier lieu on a eu plus chaud là-bas qu'à Beauvais au même moment, et pas mal de soleil... Et pendant la course, le public était vraiment très sympa et encourageait beaucoup sur notre passage. Bref, au final cet Ironman m'a paru beaucoup plus agréable qu'il y a deux ans, même s'il reste quelques détails « logistiques » un peu surprenants.

Ensuite, après une semaine assez soft à base de sorties cool en vélo et d'un peu de natation, quand même agrémentée de footings à partir du samedi, c'était reparti. De la VMA, du seuil, dans les trois disciplines, et un travail principalement axé sur la natation et la course à pied. Il a fallu slalomer entre les averses, se mettre un coup de pied au c... pas mal de fois, mais finalement une semaine à 25h à S+2 d'un Iron, ça peut passer.

Après encore une bonne semaine, le week-end dernier j'ai participé au M d'Embrun, comme je le fais très régulièrement ces dernières années. (4 participations en 5 ans) Et à chaque fois avec le même résultat : 2e. Mais bon, je mentirais en disant que je ne suis pas satisfait de cette place : le plateau était assez relevé, et j'ai bien nagé et bien couru. Je sors de l'eau à 1'15 du leader, Raoul Shaw, et à 30s de Jérémy Jurkiewicz et d'Aurélien Lescure. Je reprends ces deux derniers au bout de 4km de montée, et on reste ensemble jusqu'au 30e km, où Aurélien Lescure lâche. Nous revenons ensuite sur Raoul Shaw, et le lâchons à quelques km de la fin du vélo. A pied je pars vite, Raoul revient sur moi au bout de 3km, mais je sens qu'il n'est pas au mieux et je ne lâche rien. Un peu avant le demi-tour je le lâche, et je serai en tête jusqu'à un peu après le 6ekm, où Aurélien me reprend. Vu ses qualités à pied je m'y attendais... Nous restons dans cet ordre à l'arrivée.

Et depuis... C'est reparti. Une semaine à 30h du côté d'Embrun pour récupérer, décidément le coach me gâte ! D'un autre côté, j'ai appris mardi que j'étais retenu pour participer au championnat du Monde longue distance avec l'équipe de France. Ce sera le 21 septembre en Chine, et sur un format qui à priori ne me met pas dans les meilleures dispositions. (4/12/20) Donc pas de temps à perdre, il faudra être au top pour espérer faire quelque chose de bien...
Avant l'accident, l'objectif principal de cette saison était cette course en Chine, donc je suis vraiment satisfait de pouvoir m'y rendre, et j'espère que d'ici là j'aurai encore franchi un cap...

En attendant je serai au M de Chantilly comme ces trois dernières années, puis à la finale D3 avec mon club de Beauvais, pour s'amuser avec les potes.

A bientôt.

 

Résultats du triathon M d'Embrun


Autre news:
12/05/2015 : Nouveau site internet
24/04/2015 : Retour sur l'Afrique du Sud, et suite des opérations
26/03/2015 : Ironman South Africa me voilà!
17/02/2015 : Next race : Ironman d'Afrique du Sud
27/01/2015 : Reprise des hostilités
16/10/2014 : Ironman Hawaii
22/09/2014 : Championnat du Monde ITU longue distance
19/07/2014 : IM UK, Championnat de France LD, etc...
13/06/2014 : Le vélo, check... Reste à bosser la nat et la course à pied!
03/06/2014 : Reprise des compétitions


» Consulter les archives

RSS